Le mariage n’est pas luxure et la femme n’est pas seulement plaisir et jouissance

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  12 Décembre 2014, 12:27

Le mariage n’est pas luxure et la femme n’est pas seulement plaisir et jouissance

بسم الله الرحمن الرحيم


Le noble Sheikh, le Moufti du comité des grands savants en Arabie Saoudite, Sheikh Abdel Aziz ibn Abdullah Al Sheikh a déclaré que le mariage n’est pas seulement luxure [recherche des plaisirs sexuels] et la réalisation des désirs, mais plutôt la sécurité, le vivre ensemble et la stabilité.
Puis, le noble Sheikh a dit: Certains Musulmans ont une compréhension erronée du mariage, une compréhension qui n’est pas la réalité. Certains d’entre eux ont pour compréhension que le mariage est simplement le fait de s’acquitter de leurs désirs, de sorte que, bien qu’ils effectuent le contrat de mariage selon la loi, leur intention avec ce mariage n’est pas la stabilité ni l’engagement, mais plutôt il se marie et, en lui-même, il a l’intention de divorcer, ce qui signifie qu’il sait en lui-même qu’il va l’épouser pour une période de temps spécifique, même s’il ne le mentionne pas ou ne le divulgue pas.


Ainsi, il l’épouse en raison de son désir pour elle, et non pas pour avoir la sérénité et la tranquillité d’esprit avec elle. Il ne la considère que comme un simple plaisir; il est toujours sur le point de la répudier et prendre une autre qu’elle. Donc, il est un mari et en même temps il mélange cela avec l’intention de divorce. Et il ne veut rien de la femme excepté le plaisir.


C’est une tromperie envers la femme et de la malhonnêteté; si un homme venait à sa fille ou sa sœur et qu’il saurait qu’il ne voulait pas d’elle, excepté pour ce but, il ne lui permettrait pas de l’épouser, mais quand il s’agit des filles des autres, il fait ce qu’il veut.


Et tout cela est de la tromperie, de la malhonnêteté, de la fraude et de la trahison. Et pour cette raison, l’Islam a interdit le mariage temporaire, c’est à dire, le fait de se marier pour un nombre de jours déterminé d’un commun accord. Par conséquent cela a été rendu illicite en raison des préjudices qu’il contient.


Puis le Sheikh a dit: Alors, ce que la personne n’aime pas pour ses filles, il ne doit pas l’aimer pour les filles des Musulmans.


Ensuite, le Sheikh a dit: Et certaines personnes pourraient se rendre à des endroits afin de trouver un mariage pour un certain nombre de jours ou de mois et il pense que c’est un contrat de mariage et tout cela est simple pour lui, mais il tombe dans le péché.


Et il y en a qui se marient avec un certain nombre de femmes avant (les autres femmes qu’il a divorcé) qu’elles ne terminent leur période d’attente. Il va donc fusionner le mariage à plus de dix femmes en un mois sans se préoccuper du contrat selon la législation islamique.


Ensuite le Moufti a dit: Le Musulman doit avoir un bon discernement et il ne doit pas avoir pour but l’assouvissement de ses désirs d’une manière qui n’est pas conforme à la législation islamique. Il doit se parer des bonnes manières de l’Islam, il doit estimer les filles des autres comme il estime ses propres filles et ses sœurs, et il doit mettre les autres dans la situation qu’il aime être.


Par conséquent, si la personne croit qu’il est permis de faire du mal aux filles des autres et de ne pas se conformer à la norme islamique, mais ensuite il ne veut pas de ce même mal pour ses filles; alors pourquoi cette différence? Où est l’équilibre, où est la justice?


Malheureusement, il ya des Musulmans qui rendent permis ce qu’Allah a interdit, donc dans une affaire de jours, ils se marient avec un certain nombre de femmes, toutes avec l’intention du divorce, cherchant à obtenir certains avantages (de la femme) en été, en hiver ou autre que cela, et l’Islam interdit cela. Par conséquent l’islam veut que nous soyons juste dans nos contrats et que nous mettions les [filles des] autres dans la situation de nos filles et de nos sœurs, en étant véridique dans nos relations.


Enfin Sheikh a dit: Et certains d’entre eux partent en voyage et se marient en dehors du système normal, puis ils tombent dans le péché ou dans des situations graves, et peut-être qu’ils pourraient abandonner leurs épouses ou les laisser, et ne pas revenir après qu’elles soient tombées enceinte ou qu’elles aient donné naissance à son enfant, et cela expose les descendants des Musulmans au danger. Et certains d’entre eux ne s’inquiètent pas au sujet de leurs épouses ou de leurs enfants pour des problèmes majeurs qui surviennent à la suite de ce mariage perfide.