Pour les spécialistes de la hijama

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  23 Septembre 2016, 05:18

Pour les spécialistes de la hijama

Existe t'il des hadiths spécifiant des jours pendant lesquels la hijama est déconseillée ou bien recommandée ?

 

Par Abdelhay Abou Ishaq

 

 

 

Bismi Allah Ar-Rahman Ar-Rahim

Assalam alaykoum,

Nous avons tous, inchallah, déjà lu sur les réseaux sociaux des sujets citant des hadiths spécifiant des jours ou la hijama est conseillée et considérée comme meilleure ainsi que d'autres hadiths précisant des jours où elle serait déconseillée.

Cela a même été rapporté dans les livres de hijama les plus vendus en France, y compris ceux dont les auteurs ont prétendus un certain niveau de rigueur dans la vérification des propos et des récits rapportés !

J'ai donc souhaité présenter cette modeste recherche afin de mettre la lumière sur les paroles des gens de science concernant l'authenticité de ces récits attribués au Prophète - sala Allahou alayhi wa salam.

Mais j'estime qu'il est nécessaire de faire une introduction expliquant qui sont les "houfadhs " ces grands mémorisateurs de hadiths parmi les savants anciens de notre oumma.

Car trop souvent leurs avis sont occultés négligés et mésestimés en comparaison aux avis de nos savants contemporains qui malgré leurs grandes valeurs et leur grande science restent largement moins connaisseurs du hadith que nos houfadhs anciens et cette réalité est sujet de consensus entre les savants de tous les siècles passés mais inconsidérée auprès de jeunes musulmans France pour des raisons qu'on ne peut traiter en quelques lignes.

 

 

Chapitre I: Pourquoi faire prévaloir les avis des houfadh du hadith :

 

A- leur époque :

La majorité des grands mémorisateurs de hadiths ont vécu dans les trois siècles préférés à propos desquels le Prophète - sala Allahou alayhi wa salam - a dit :

« Les meilleurs des gens sont ceux de ma génération, puis ceux qui les suivent. »

Rapporté par Al-Boukhari (2509) et Mouslim (2533) selon Ibn Mas3oud -radia Allahou anhou.

 

B- leur force de mémorisation :

Voici un domaine dans lequel les houfadh du hadith ont atteint des degrés inconnus chez autres qu'eux.

Et pour faire l'économie d'un long plaidoyer dans ce sens je me contente de ces quelques textes émanant d'un chapitre du livre de l'imam As-Souyouti "Tadribe ar-Rawi" ainsi que de "Charh 3ilal At-Tirmidhi " de l'imam Ibn Rajab - rahimahouma Allah .

1- l'imam Abou Zour3a Ar-Razi dit :

L'imam Ahmed mémorisait un million de récits avec leurs chaines de transmission ! (Introduction de Tadribe ar-Rawi)

L'imam Adh-Dhahabi commente cela en disant: " cela est authentique concernant la forte mémorisation de l'imam Ahmed mais cela englobe aussi les récits des compagnons et des tabi3ines " (as-siyar 11/187)

2- Yahya Ibn Ma3ine dit :

"J'ai écrit de mes mains un million de hadiths." (Introduction de Tadribe ar-Rawi)

3- Al-Hakim dit :

"Le commun des houfadh mémorisait 500 milles hadiths avec leurs chaines de transmission.

(même source)

4- l'imam Ahmed dit :

Ce jeune homme (Abou Zour3a Ar-Razi) a mémorisé 600 milles hadiths .

(Même source)

5- le hafidh Qatada dit :

"Mon oreille n'a jamais entendu une chose sans que je ne la mémorise "

(Charh 3ilal At-Tirmidhi 1/433)

 

6- l'imam Sofiane Ath-Thawri dit :

"Chou3ba est l'émir des croyants en matière de mémorisation des hadiths"

L'imam Ach-Chafi3i dit :

"Sans Chou3ba beaucoup de hadiths seraient inconnus en Iraq "

Abou Daoud dit : « Il n'y a pas sur terre meilleur mémorisateur que Chou3ba et Malik et Az-Zouhri "

L'imam Abou Hatim Ar-Razi dit :

"On aurait dit que Chou3ba a été créé pour mémoriser les hadiths "

(Charh 3ilal At-Tirmidhi)

 

C - leur rapport spécifique au hadith :

L'imam Abou Zour3a Ar-Razi dit :

"Cette science nous a été donné "

(Al-Jarh wa At-Ta’dil 349)

 

Et il existe énormément de textes prouvant cela mais je me suffi de ce qui a été cité afin de ne pas occulter le sujet de base de cette recherche.

 

 

 

- Chapitre II : L'avis des houfadh concernant les hadiths spécifiant des jours oùla hijama est préférable ou déconseillée :

 

- L'imam Malik fut questionné au sujet de la pratique de la hijama le samedi et le mercredi, il répondit :

« Il n'y a aucun mal à cela et il n'y a pas un jour précis pendant lequel je n'ai pas pratiqué cela »

(Al-Mountaqa Charh Al-Mouwatae 7/225)

Et dans al fawakih adawani 2/338:

"La hijama est permise tous les jours de la semaine y compris le mercredi et le samedi et l'imam Malik préméditait de la pratiquer ces jours là et tous les hadiths déconseillant cela ne sont pas authentiques pour Malik "

- Le hafidh AbdeRahmane Ibn Mehdi parlant de ces hadiths dit :

"il n'y rien d'authentique a ce sujet "

(Al-Mawdou3ate 3/215)

- Le hafidh Al-Barda3i dit :

« Je fut témoin qu'Abou Zour3a Ar-Razi ne jugeait authentique aucun hadith spécifiant des jours où la hijama serait déconseillée, ni recommandée »


- Abou Hatim Ar-Razi concernant le hadith déconseillant la hijama le mercredi :

"Ce hadith n'est rien, il n'émane pas des gens de la véracité, et Ismael et Al-Mouthana -parmi ses rapporteurs- sont tous deux inconnus.

(3ilal Ibn Abi Hatim 2/320)

- L'imam Al-3ouqayli dit :

" Il n'y rien d'authentique à ce sujet "

(Ad-Dou3afae 1/150)

- L'imam Ibn Al-Jawzi réserva tout un chapitre à ces hadiths a la fin duquel il dit :

"Et rien de tout cela n'est authentique " (Al-Mawdou3ate 3/215)

- L'imam An-Nawawi dit :

"Et en conclusion il n'y a aucun hadith authentique spécifiant un jour précis où la hijama est déconseillée "

(Al-Majmou3 9/69)

A noter qu’An-Nawawi rend authentique le hadith du bienfait de la hijama le 17 ....

- Al-Hafidh Ibn Hajar dit :

" Aucun de ces hadiths n'est authentique "

(Fath Al-Bari 10/149)

Et Ibn Hajar suggère que c’est aussi l'avis de l'imam Al-Boukhari, car en commentant le titre du chapitre :

[A quelle heure on pratique la hijama et le fait qu’Abou Moussa radia Allahou anhou l'a faite de nuit]

Ibn Hajar dit :

"On dirait qu'Al-Boukhari veut dire qu'elle doit être pratiquée selon les besoins et sans spécifier de moment précis " et Ibn Hajar rapporte aussi selon Al-Khalal que l'imam Ahmed voyait que ces hadiths sont faibles.

(Fath Al-Bari 10/149)

Aussi l'imam At-Tirmidhi, après avoir rapporté un de ces hadiths, fait allusion à sa faiblesse. Et concernant plus spécifiquement le hadith désignant le mercredi comme un jour où la hijama est déconseillée nous devons ajouter aussi que en plus des houfadh cités ci-dessus il ya aussi des imams du hadith tel qu'Ibn Hibane, Ibn 3adi, Adh-Dhahabi, des grands savants tel que Ach-Chawkani qui le jugent faible. Et lisez, baraka Allahou fikoum, ce que disent les imams du hadith concernant certains rapporteurs des différentes chaines de transmission de ce hadith et étonnez vous qu'on le qualifie d'authentique :

1- Le rapporteur Othman Ibn Matare :

Al-Boukhari dit : "il est mounkar al-hadith "

Cette expression est considérée par les gens du hadith comme étant la plus dure qu'utilise l'imam Al-Boukhari à l'encontre d'un rapporteur, à part "menteur".


Ibn 3adi dit : « ses hadiths sont délaissés et leur faiblesse est flagrante ».

Ibn Hibane dit de lui : "Il rapporté des hadiths mensongers et il n'est pas permis de rapporter de lui ! »

 

2- Le rapporteur Al-Hassane Ibn Abi Ja3fare :

Al-Boukhari dit de lui : "Mounkar al6hadith "

An-Nassai dit de lui : "il est à délaisser "

Ibn Hibane dit de lui : « Yahya Ibn Ma3ine le rend faible et l'imam Ahmed à délaisser ses hadiths »


3- Le raporteur Abdelmalîk Ibn Abdrabihe At-Taii, accusé d'inventer des hadiths

4- Othmane Ibn Ja3far : il n'a rapporté que ce hadith ! Adh-Dhahabi dit : faible

5- Le rapporteur Ghazal Ibn Mohamed

Al-Hakim dit de lui :"Il est inconnu " et Ibn Al-Jawzi en dit de même.

Adh-Dhahabi dit de lui : « il est inconnu et son hadith concernant la hijama est à délaisser ».



Et je me suffis de cela mais la liste est encore longue malheureusement concernant l'état de faiblesse des rapporteurs des différentes chaines de ce hadith mais ce qui a été cité suffit amplement.

 

 

- Chapitre III : Les faits des Compagnons - radia Allahou anhoum - à ce sujet :

 

La non-authenticité de ces hadiths ne permet certes pas à elle seule d'ôter toute crédibilité à ce fait mais elle interdit clairement l'attribution de cela au Prophète - sala Allahou alayhi wa salam - pour ceux qui sont convaincus par les avis des houfadh du hadith qui sont évidement prépondérants.

Nous devons aussi prendre en considération deux éléments :

1- Nous avons des récits authentiques selon des Compagnons - radia Allahou anhoum - démontrant qu'ils pratiquaient la hijama les jours impairs, ou encore des récits précisant le 17 du mois, le 19, le 21.

A noter que cela concerne des jours préférés et non pas des jours déconseillés pour la pratique de la hijama.

2- L'avis des médecins sur le bienfait de la hijama dans certaines périodes comme le rapporte Ibn Al-Qayyim dans Zad Al-Ma3ad et d'autres.

 

 

Conclusion :

 

Il n'y a aucun hadith authentique précisant des jours de la semaine où il est déconseillé ou bien recommandé de pratiquer la hijama comme le disent clairement les houfadh du hadith.

Quand aux récits des Compagnons – radia Allahou anhoum -sur le fait qu'ils la pratiquaient les jours impairs cela peut être expliqué par le fait qu'ils connaissaient les textes généraux concernant la préférence des chiffres impairs en Islam. Et aussi, cela fait tomber les défenseurs de l'interdiction de pratiquer la hijama certains jours tels que le mercredi dans un sérieux dilemme :

Ils attribuent au Prophète - sala Allahou alayhi wa salam- que la hijama est conseillée certaines dates tel le 17 et déconseillée certains jours tel que le mercredi :

Et que doit-on faire si le 17 du mois tombe un mercredi ?!

Doit on considérer les récits recommandant le 17 ou ceux déconseillant le mercredi ?!

Sans parler du problème que cela pose au niveau du dogme lorsqu'on dit aux gens que quiconque pratique la hijama tel ou tel jour risque telle ou telle maladie et cela sans texte authentique et même les récits de certains imams à ce sujet ont besoin d'authentification de leur chaine de transmission .

Et c'est pour cette raison que le hadith de la hijama le mercredi figure dans le livre au titre : "Les hadiths mensongers qui contredisent l'unicité d'adoration " ("Al-ahadithou al-mawdou3atou allati tounafi Tawhid al-3ibada ")

 

Et avant de finir, je réponds à la question désormais incontournable dans ce genre de situation :

Comment se fait-il que cheikh Al-Albani -rahimahou Allah- juge ces hadiths authentiques et a t’on le droit de l'imiter en cela ?

Je dis : bien évidement notre cheikh Al-Albani est le mouhadith de notre siècle et il est digne d'être imité et personne n'à le droit de reprocher aux commun des gens d'imiter un homme de son rang, mais son jugement sur les hadiths ne peut prépondérer sur ceux des houfadhs et surtout avec ce grand nombre. Et la Sounnah d'Allah sur Ses créatures autres que les Prophètes est qu'ils ne sont pas infaillibles et que des choses peuvent leur échapper. Cela est arrivé à l'imam Malik et Az-Zouhri et Ath-Thawri et Al-boukhari alors au nom de quoi le rendre impossible au sujet de notre cheikh Al-Albani - rahimahou Allah ?!

 

Et Allah est Plus Savant et que la prière et le salut soit sur notre Prophète Mohammed ainsi que ses Compagnons.

assalam alaykoum wa rahmatou allahi wa barakatouhou