[Dossier] Les mérites de la priére et du salut sur le Prophéte Mouhammad

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  7 Septembre 2011, 13:41  -  #LA CROYANCE ISLAMIQUE

 

http://dc300.4shared.com/img/aZaHweJ9/s7/0.24208169610260089/priere_prophte_invocation_salu.png

Le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- a dit quant à lui: «Quiconque prie sur moi, rien qu'une seule fois, Allah priera sur lui dix fois». (Hadith rapporté par Muslim).

 

Il dit aussi dans un autre hadith: «Quiconque prie sur moi rien qu'une seule fois, Allah priera sur lui dix fois. Par conséquent, ses péchés seront diminués de dix degrés et ses bonnes actions seront augmentées de dix degrés». (Hadith authentique rapporté par Ahmed et autres traditionalistes).

 

Etant donné que la prière sur le Prophète -paix et salut sur lui- constitue une action de dévotion envers Allah le Très-Haut, il appartient aussi au musulman de l'accomplir conformément aux préceptes de la Sunna et de faire en sorte à s'éloigner autant que faire se peut de toutes ces formules de prières innovées par la grâce des innova­teurs.

 

J'ai tenu donc à rappeler la règle se rapportant à la prière sur le Prophète -paix et salut sur lui- que ce soit lors l'accomplissement de la prière, lors de l'invocation, devant les assemblées ou au moment d'énoncer son nom -paix et salut sur lui- au même titre que la signification et l'utilité de la prière et du salut sur le Prophète -paix et salut sur lui- ainsi que sur sa famille, chose pour laquelle j'implore Allah d'en faire bénéficier les musulmans et de l'agréer en tant qu'oeuvre sincère adressée à Lui.

 

Mohammed Ibn Zinou

 

L'appel à la prière et au salut sur le Prophète -paix et salut sur lui-

 

Allah le Très-Haut dit dans le Saint Coran: « Certes,Allah et Ses Anges prient sur le Prophète; vous qui croyez, priez sur lui et adressez (-lui) vos salutations » [S.33; V.56].

 

1 - En commentant ce verset Ibn 'Abbas dit: «Par prière, il est fait ici allusion à leur invocation de la bénédiction (barakah) en sa faveur».

 

2 - Pour sa part Abû Al-'Aliyya dit: «La prière d'Allah est assimilée par-là à Son éloge du Prophète -paix et salut sur lui- devant les anges. Par contre la prière des anges, quant à elle, est assimilée à leur invocation en sa faveur». (Rapporté par A1-Bukhari).

 

 

 

3 - Ibn Kathîr a dit quant à lui: «Le verset signifie qu'Allah le Très-Haut informa Ses serviteurs de la place suprême qu'occupe auprès de Lui, Son serviteur et prophète -paix et salut sur lui- . Une place revêtue d'éloges devant

rapprochés parmi les anges et qui prient sur lui. Puis Allah le Très-Haut ordonna aux habitants de la terre de prier sur lui et de le saluer -paix et salut sur lui- . Ainsi l'éloge devient totale. C'est-à-dire, qu'elle émane à la fois des habitants des cieux et des habitants de la terre».

 

4 - Pour Al-Qortoubi: «A travers ce verset, Allah le Très-Haut honora Son Messager -paix et salut sur lui- aussi bien dans sa vie que dans sa mort lorsqu'Il évoqua sa place auprès de Lui. Cela dit, la prière d'Allah implique et Sa miséricorde et Son agrément.

 

La prière des anges implique leur invocation en sa faveur alors que celle des gens, implique, elle, non seulement l'invocation en sa faveur mais aussi de la grandeur à lui témoigner. La preuve, pour lui témoigner ses égards, Allah le Très-Haut ordonna à Ses serviteurs de prier sur Son prophète Mohammed -paix et salut sur lui- sans pour autant citer d'autres prophètes».

 

5 - De ce verset il ressort ceci: L'affirmation de la noblesse et du rang élevé du Prophète -paix et salut sur lui- auprès de son Seigneur: L'appel à la prière et au salut sur lui mais pas de cette façon qui consiste à solliciter quoi que ce soit comme avantages ou à lire la sourate «El-Fâtiha» comme le font certains.

 

 

La règle relative à la prière sur le Prophète -paix et salut sur lui-

 

1-La prière sur le Prophète -paix et salut sur lui- est obligatoire une fois selon At-Tahâoui et, à chaque énoncé de son nom -paix et salut sur lui- , selon Al-Karkhi. C'est là, au demeurant,l'opinion de la majorité des savants.

 

En commentant le verset:« Certes,Allah et Ses Anges prient sur le Prophète; 4 vous qui croyez, priez sur lui et adressez (-lui) vos salutations » [S.33; V.56]..

 

 

 

Abû Essou'oud le tient comme argument quant à l'obligation-de la prière et du salut sur lui -paix et salut sur lui- , de façon absolue et sans avoir à répéter.

 

Pour sa part Al-Qastalâni trouve que parmi les traditionalistes, il y a une partie qui voit cette prière comme étant une pratique recommandée et une autre qui la voit comme étant obligatoire lors du dernier «Tachahhud» de chaque prière. C'est l'opinion soutenue par Echâfï'i, d'après l'Imam Ahmed.

 

- Par contre, une autre partie soutient que la prière sur le Prophète -paix et salut sur lui- reste obligatoire lors de l'accomplissement de la prière tout au court sans pour autant citer le moment pour d'autres: Elle est obligatoire même en dehors de la prière.

 

- D'ailleurs certains la trouvent obligatoire à chaque fois que le nom du Prophète -paix et salut sur lui- est prononcé, d'autres la trouvent obligatoire dans chaque assemblée ne serait-ce une seule fois quitte à ce que son nom est répété en plusieurs circonstances.

 

- Certains prônent l'obligation de cette formule une seule fois dans la vie, d'autres plusieurs fois sans la limiter. Et puis il y a une catégorie de gens qui défendent la thèse de l'obligation de multiplier les prières et les saluts sur le Prophète -paix et salut sur lui- sans limiter le nombre.

 

2 - En commentant le verset: « adressez (-lui) vos salutations » l'Imam dit à ce titre que si la prière ici n'est pas mentionnée, c'est qu'elle est confirmée au début du verset lorsqu'il est dit: « Certes,Allah et Ses Anges prient sur le Prophète ».

Il en ressort donc que cela signifie qu'Allah et Ses Anges prient et saluent le Prophète -paix et salut sur lui- . (Voir «Feth El Bayâne de l'exégèse Seddîk Haçan Khân (7/409)).

 

 

La règle relative â la formule de la prière

sur le Prophète -paix et salut sur lui- au cours de la prière

 

Abû Mass'ud Al-Badri rapporte, qu'un jour, les compagnons ont dit au Prophète -paix et salut sur lui- : «o Messager d'Allah! S'agissant du salut (sur toi) nous le connaissons. Par contre, ce que nous ne connaissons guère c'est comment prier sur toi lors de l'accomplisse­ment de la prière?». Alors il répondit: «Répétez cette formule: «Ô Allah! Prie sur Mohammed ainsi que sur la famille de Mohammed». (Rapporté par Ahmed et par d'autres. Sa source se trouve chez Muslim).

 

1 - Partant de là, Achâfi'i (qu'Allah ait son âme) défendit l'obligation, pour tout fidèle, de la prière sur le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- au cours du second «Tachah­hud». Bien plus, il est allé jusqu'à considérer incorrecte la prière de celui qui fasse abstraction de cette formule. (Voir «Tafçir l'exégèse d.'Ibn Kathir» (3/809)).

 

2 - Lorsqu'il dit: «Répétez cette formule», cela suffit comme argument pour prouver le caractère obligatoire de la prière sur lui après le «Tachahhud». Chose que défendent 'Omar et son fils 'Abdullah, Ibn Mass'ud,Jaber Ibn Zayd, Acha'bi, Mohammed Ibn Ka's Al­Qardhi, Abû Ja'far Al-Bâger, Al-Hadi, Al-Qacem, Achâf'i, Ahmed Ibn Hanbal, Içhâq, Ibn Al-Muwaz ainsi que Abû Bakr Ibn El-'Arabi.

Néanmoins une majorité soutient le contraire. On trouve parmi eux Malik, Abû Hanifa, Ath-Thawri, Al­Awzâ'i et les autres. («Nil Al-Aoutar» (2/321)).

 

Toutefois l'expression «Répétez cette formule» reste bonne en tant qu'argument défendant l'option «obliga­tion» et non pour prouver le caractère incorrecte de la prière. Car, après tout, l'obligation n'implique pas pour autant l'infirmation de la chose. (Voir «L'exégèse d'Echaw­kani» (4/301)).

 

3 - Tous ces arguments défendus par les traditionalistes font que l'obligation de prier sur le Prophète -paix et salut sur lui- n'est pas pour autant spécifique au dernier «Tachah­hud». Il reste que ceux qui ont soutenu l'obligation de consacrer cette formule au dernier «Tachahhud» se sont basés sur le hadith où il est rapporté que le Prophète -paix et salut sur lui- s'asseyait dans le «Tachahhud» au milieu de la prière, à la manière de quelqu'un qui s'assoit sur une pierre

ardente. (Hadith considéré comme faible par El-Albâni et d'autres).

 

Ce hadith n'implique que le caractère expéditif donné du premier «Tachahhud» par rapport au dernier. («Nil Al-Aoutar» (1/324)).

 

4 - La prière sur le Prophète -paix et salut sur lui- au premier «Tachahhud» reste une option défendue par l'école Châfi'ite tel que mentionné dans le livre de son fondateur «Al-Oumm» et mis en exergue par An-Nawaoui dans «Al-Ifsâh».

 

5 - En décrivant l'accomplissement de la prière par le Prophète -paix et salut sur lui- au cours de la nuit 'Aicha (qu'Allah l'agrée) dit: «Puis il accomplit neuf génuflexions, ne prenant le temps de s'asseoir qu'à la huitième, dans laquelle, il se mettait à invoquer son Seigneur, à prier sur Son prophète avant de se lever pour continuer la prière». (Hadith rapporté par Abû 'Ouana dans son «Sahih». On retrouve sa signification dans le «Sahih» de Muslim).

 

 

Comment prier sur le Prophète -paix et salut sur lui-

 

1 - Abû Mass'ud Al-Badri (qu'Allah l'agrée) a dit: «Un homme vint s'asseoir auprès du Prophète -paix et salut sur lui- , alors que nous étions chez lui, et lui dit: «Ô Messager d'Allah! S'agissant du salut sur toi, nous en connaissons la formule. Par contre, ce que nous ne connaissons guère, c'est comment prier sur toi lors de l'accomplissement de notre prière?».

 

Il répondit: «Répétez cette formule: «Ô Allah, prie sur Mohammed le Prophète illettré, ainsi que sur la famille de Mohammed, de même que Tu as prié sur Abraham ainsi que sur la famille d'Abraham. Et accorde Ta bénédiction à Mohammed ainsi que sur la famille de Mohammed, de même que Tu as accordé Ta bénédiction à Abraham. Dans les deux mondes, Tu es, certes, le Très Glorieux, digne de louange». Avant de saluer comme vous le savez». (Rapporté par Muslim).

 

2 - Ka'b Ibn 'Ajra (qu'Allah l'agrée) rapporte ceci: «Lorsque le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- vint nous voir, nous lui demandâmes: «Nous savons comment te saluer. Mais nous ne savons guère comment prier sur toi». Il répondit:

«Répétez cette formule: «Ô Allah! Prie sur Mohammed ainsi que sur la famille de Mohammed, de même que Tu as prié sur la famille d'Abraham. Tu es, certes, le Très Glorieux, digne de louange. Ô Allah! Accorde Ta bénédiction à Mohammed ainsi qu'à la famille de Mohammed, de même que Tu as accordé Ta bénédiction à la famille d'Abraham. Tu es, certes, le Très Glorieux, digne de louange». (Rapporté par Al-Bukhari et par Muslim).

 

3 - Abû Hamid Essâ'ïdi (qu'Allah l'agrée) rapporte que les compagnons demandèrent: «Ô Messager d'Allah! Comment ferons-nous pour prier sur toi?». Il répondit: «Répétez cette formule: «Ô Allah! Prie sur Mohammed ainsi que sur ses épouses et sa progéniture, de même que Tu as prié sur la famille d'Abraham. Et accorde Ta bénédiction à Mohammed ainsi qu'à ses épouses et sa progéniture de même que Tu as accordé Ta bénédiction à la famille d'Abraham. Tu es, certes, le Tris Glorieux, digne de louange». (Rapporté par Al-Bukhari et par Muslim).

 

4 - Talha Ibn 'Obaydellah (qu'Allah l'agrée) a rapporté ceci: «J'ai demandé: «Ô Messager d'Allah! Comment faire pour prier sur toi?». Il répondit: «Répète la formule suivante: «Ô Allah! Prie sur Mohammed ainsi que sur la famille de Mohammed, de même que Tu as prié sur Abraham. Tu es, certes, le Très Glorieux, digne de louange. Et accorde Ta bénédiction à la famille d'Abra­ham. Tu es, certes, le Très Glorieux, digne de louange», (Hadith authentique rapporté par Ahmed).

 

5 - Abû Huraira (qu'Allah l'agrée) rapporte qu'une fois les compagnons demandèrent au Messager d'Allah -paix et salut sur lui- : «Comment devons-nous faire pour prier sur toi?». Il répondit: «Répétez cette formule: «Ô Allah! Prie sur Mohammed ainsi que sur la famille de Mohammed et accorde Ta bénédiction à Mohammed ainsi qu'à la famille de Mohammed de même que Tu as accordé Ta bénédiction à Abraham ainsi qu'à la famille d'Abraham. Tu es, certes, le Très Glorieux, digne de louange». (Hadith authentique rapporté par At-Tahâoui).

 

 

Le mérite de la prière

sur le Prophète -paix et salut sur lui-

 

1 - Abû Huraira (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- a dit: «Quiconque prie sur moi rien qu'une seule fois, Allah priera sur lui dix fois».(Rapporté par Muslim).

 

2 - Abû Ed-Derda (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- a dit: «Quiconque prie sur moi dix fois au matin et dix fois au soir, aura droit à mon intercession au Jour de la résurrection». (Hadith convenable rapporté par At-Tabarani).

 

3 - Ibn Mass'ud (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- a dit: «Certes, il existe auprès d'Allah des Anges, dignes qui parcourent les contrées en me transmettant les saluts de ma communauté». (Hadith authentique rapporté par An-Nasâi).

 

4 - Anas (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- a dit: «Quiconque prie sur moi rien qu'une seule fois, Allah priera sur lui dix fois. Par conséquent, sespéchés seront diminués de dix degrés et ses bonnes actions seront augmentées de dix degrés». (Hadith authentique rapporté par Ahmed et les autres).

 

5 - Abdullah Ibn Busr (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- a dit: «Toute invocation restera voilée jusqu'à ce qu'on prie sur le Prophète -paix et salut sur lui- ». (Rapporté par Ibn Mukhled dans «Al-Muntaqa»).

 

6 - 'Ali (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- a dit: «L'avare est celui qui ne prie pas sur moi quand il entend mon nom prononcé». (Hadith convenable rapporté par At-Tirmidhi).

Le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- lui répondit: «La moitié».

Il demanda: «Aurais-je à te réserver la moitié?». Il lui répondit: «Les deux tiers, c'est beaucoup». Il demanda: «Aurais-je alors à te réserver toute ma

prière?».

A ce moment le Prophète -paix et salut sur lui- lui dit: «Si tu consacres tout ce temps de la nuit à prier sur moi, tes péchés te seront alors tous pardonnés». (Rapporté par At Tirmidhi).

 

 

La signification de la prière, du salut et de la bénédiction

 

1 - Étymologiquement parlant, la notion de prière renvoie à celle de l'invocation comme en témoigne ce verset: « Prélève de leurs biens une aumône par laquelle tu les purifies et les bénis, et prie pour eux. Ta prière est une quiétude pour eux. Et Allah est Audient et Omniscient » [S.9; V.103].

 

A - En la subordonnant à Allah, la prière veut dire Son éloge du Prophète -paix et salut sur lui- et sa mention dans l'assemblée céleste. Elle veut aussi dire Son pardon et Sa miséricorde. Néanmoins une telle approche est faible.

la subordonnant aux anges, la prière sur le Prophète -paix et salut sur lui- est assimilée à leur demande à Allah Ses bienfaits sur lui.

 

B - A ce titre, Al-Hafedh a dit: «Selon Al-Halimi prier sur le Prophète -paix et salut sur lui- renvoie à la notion de la grandeur à lui témoigner. Ainsi quand on formule: qu'Allah prie sur Mohammed». C'est comme on dit: «Ô Allah! Accorde de la grandeur à Mohammed -paix et salut sur lui- » laquelle se manifeste dans ce bas monde à travers l'importance sublime donnée à son évocation et dans l'au-delà à travers son mérite et son intercession en faveur de sa communauté.

D'où sa place de digne de louange. Ainsi le verset: « priez sur lui » [S.33; V.56] veut dire:Implorez votre Seigneur en priant sur lui».

 

C - Ibn Al-Qayyîm a dit quant à lui: «Bien plus, la prière ordonnée dans le verset, consiste à implorer Allah en vue de lui accorder Son éloge, de faire apparaître son rang et sa dignité ainsi que la volonté de l'honorer et de le rapprocher de Lui. Dans ce verset, il y a donc la notion de ce qu'Allah nous recommande de faire (c'est-à-dire la prière sur le Prophète) et celle de notre invocation en sa faveur -paix et salut sur lui- ».

 

Cela dit, notre invocation peut être appréhendée sous ces deux aspects:

 

Le premier: L'invocation comprend l'éloge du fidèle en faveur du Prophète -paix et salut sur lui- non sans mentionner sa dignité et son mérite.

 

Le second: Elle est assimilée à la prière qu'Allah le Très-Haut nous recommande de faire sur le Prophète -paix et salut sur lui- .

 

Cela dit, la prière d'Allah sur lui consiste à lui faire des éloges, à élever son évocation et partant à le rapprocher de Lui. Or, notre prière sur le Prophète -paix et salut sur lui- consiste tout bonnement à implorer Allah en sa faveur.


2 - S'agissant du salut, celui-ci renvoie à cette notion qui, pour rappel, fait partie des plus beaux Noms d'Allah le Très-Haut. Le salut peut être interprété de cette manière: «Ne te font défauts ni bienfaits et ni bénédic­tions. Bien plus, tu es exempt de toute forme de répugnance et de tare». Il est probable donc que par «salut» il est fait allusion à la préservation contre les défauts et les imperfections. Dans cet ordre d'idées lorsque tu formules: «6 Allah! Accorde Ton salut à Mohammed». C'est comme si tu dis: «6 Allah! Fais à ce que l'appel, la communauté et l'évocation de Mo­hammed soient exempts de tout type d'imperfection». Ainsi et au fil des jours, son appel s'élèvera plus, sa communauté grandira et son évocation s'étendra davantage.


3 - Par bénédiction, on entend l'essor et l'accroisse­ment. C'est pourquoi on entend dire dans l'invocation: «Fasse Allah lui accorder Sa bénédiction». Ou encore: «Allah lui a accordé de Sa bénédiction».

Lorsqu'il est dit: «Et accorde Ta bénédiction à Mohammed ainsi qu'à la famille de Mohammed de même que Tu as accordé Ta bénédiction à la famille d'Abraham». Une telle invocation comprend Son attribution de bienfaits (à Mohammed -paix et salut sur lui- ) au même titre que celle en faveur et de la famille d'Abraham mais dans le sens de l'accroissement de la multiplication. (Voir

Djalâ E1-Afhârn», p.165).

 

 

Qui est la famille du Prophète -paix et salut sur lui- ?

 

Sur cette question, les traditionalistes ont divergé, si bien qu'on s'est retrouvé en face de quatre approches défendues:

 

1 - Il s'agit de ceux à qui il est interdit de donner l'aumône. C'est à dire les Bani Hâchem et Al­Muttalib.

 

2 - Il s'agit des descendants du Prophète -paix et salut sur lui- ainsi que ses épouses en particulier.

 

3 - Il s'agit de ses partisans jusqu'au Jour de la résurrection.

 

4 - Il s'agit des pieux parmi sa communauté. Néanmoins, l'approche la plus défendue par les théologiens musulmans est celle qui a été décrite en

premier lieu et ce, conformément aux arguments suivants:

A - A ce titre, Abû Huraira (qu'Allah l'agrée) rapporte dans un hadith que le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- aimait cueillir la datte du dattier même. En venant le voir, chacun ramena des dattes avec lui si bien qu'au bout du compte, il se retrouva avec un tas de dattes devant lui. Al-Hacène et Al-Hussein se mirent à s'amuser avec, et l'un d'eux ne trouva mieux que de mettre une dans sa bouche. En le voyant faire, le Prophète -paix et salut sur lui- se précipita pour la lui retirer de la bouche avant de l'interpeller en ces termes: «Sais-tu que la famille du Prophète -paix et salut sur lui- ne mange pas de ce qui provient de l'aumône». (Hadith ayant reçu l'unanimité).

 

B - 'Aicha (qu'Allah l'agrée) a rapporté de son côté ce hadith: «Fatima (qu'Allah l'agrée) envoya quelqu'un chez Abû Bakr (qu'Allah l'agrée) pour lui demander sa part d'héritage du Prophète -paix et salut sur lui- . Il lui a répondu alors: «Certes, le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- a dit: «Tout ce qu'on laisse comme héritage ne peut servir d'aumône. Cependant la famille de Mohammed n'est tenue de manger que de ce qu'Allah lui a accordé comme biens sans plus». (Hadith ayant reçu l'unanimité).

 

C - 'Abdullah Ibn Al-Harith rapporte qu'il fut informé par 'Abd El-Muttalib Ibn Rabi'a selon lequel son père Rabi'a Ibn Al-Harith demanda une fois à 'Abd El-Muttalib Ibn Rabi'a ainsi qu'à Al-Fadhl Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée): «Allez voir le Prophète -paix et salut sur lui- et dites-lui: «Ô Messager d'Allah! Assigne-nous la charge de recueillir les aumônes». - Il cita le hadith en entier jusqu'à - «Il nous répondit: «Sachez bien que ces aumônes permettent aux gens de se purifier de leurs péchés. Aussi, elles sont interdites à Mohammed et à la famille de Mohammed, »

 

 

 

Les moments indiqués pour la prière
sur
le Prophète -paix et salut sur lui-

 

1 - Au cours du dernier «Tachahhud» de la prière: En effet Muslim rapporte d'après Abû Mass'ud qui dit: «Un homme vint s'asseoir auprès du Prophète -paix et salut sur lui- tandis que nous étions chez lui, et lui dit: «Ô Messager d'Allah! S'agissant du salut sur toi, nous connaissons la formule. Par contre, ce que nous ne connaissons pas, c'est comment prier sur toi lors de l'accomplissement de notre prière». Il répondit: «Répétez cette formule: «Ô Allah! Prie sur Mohammed, le Prophète illettré, ainsi que sur la famille de Mohammed de même que Tu as prié sur Abraham ainsi que sur la famille d'Abraham. Et accorde Ta bénédiction à Mohammed de même que Tu as accordé Ta bénédiction à Abraham. Dans les deux mondes, Tu es, certes, le Très Glorieux, digne de louanges». Avant de saluer...». (Rapporté par Muslim).

 

2 - Lors de la deuxième «Takbir» (le fait de prononcer Allahou Akbar: Allah est grand) de la prière sur le mort: En effet Achâfi'i rapporta d'après Abû Umâma Ibn Sahl selon lequel un compagnon du Prophète -paix et salut sur lui- l'informa qu'à ce titre, il convient à l'Imam de lire, à chaque «Takbir», en silence, la «Fâtiha» (prologue du Coran), ensuite de prier sur le Prophète -paix et salut sur lui- , ensuite d'invoquer studieusement en faveur du défunt sans pour autant lire quoi que ce soit du Coran avant de finir la prière sur le mort par la formule du salut.

 

3 - En suivant l'appel du «Muezzin», en vertu du hadith du Messager d'Allah -paix et salut sur lui- qui dit: «A chaque appel du «Muezzin» reprenez ce qu'il dit, ensuite priez sur moi. Car quiconque prie sur moi rien qu'une seule fois, Allah priera sur lui dix fois. Ensuite, implorez en ma faveur le degré (au paradis). Il s'agit d'une station au paradis, réservée à un seul serviteur d'Allah le Très-Haut et j'espère être ce serviteur. Quiconque implore en ma faveur le degré (au paradis) aura droit à mon intercession». (Rapporté par Muslim).

 

4 - Lors de l'invocation: En effet le Prophète -paix et salut sur lui- dit à ce titre: «Toute invocation restera voilée jusqu'à ce qu'on prie sur le Prophète -paix et salut sur lui- ».

 

5 - Lors de l'entrée et lors de la sortie de la mosquée comme en témoigne le hadith du Prophète -paix et salut sur lui- qui dit: «Lorsque l'un d'entre-vous s'apprête à entrer à la mosquée, il lui appartient de prier sur le Prophète -paix et salut sur lui- avant de dire: «Ô Allah! Ouvre devant moi les portes de Ta bénédiction». Et lorsque l'un d'entre-vous, s'apprête à sortir de la mosquée, il lui appartient aussi de prier sur le Prophète -paix et salut sur lui- avant de dire: «Ô Allah! Préserve-moi du diable, le lapidé». (Hadith authentique rapporté par An-Nasâi).

 

6 - Lors d'une assemblée: Car le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- dit: «Quand des gens se rassemblent dans une assemblée sans pour autant évoquer Allah le Très-Haut et sans prier sur Son Prophète, la colère d'Allah s'abattra sur eux. S'Il veut, Il les soumettra à Son supplice, et s'Il veut, Il leur pardonnera». (Hadith authentique rapporté par Ahmed).

 

7 - Lors de son évocation -paix et salut sur lui- : Car le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- dit: «L'avare reste celui qui ne prie pas sur moi quand il entend mon nom prononcé».

 

8 - Le jour du Vendredi: Car le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- dit: «Certes, votre meilleur jour c'est le Vendredi. C'est le jour par excellence, de la création d'Adam et de sa mort.

C'est le jour au cours duquel on soufflera dans le clairon, où toute créature se verra foudroyer. Alors multipliez-en les prières sur moi ce jour-là car celles-ci me seront présentées. Et puis sachez qu'Allah interdit à la terre de ronger les corps des prophètes». (Hadith authentique rapporté par Ahmed).

 

9 - Au début et vers la fin de la journée: Car le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- dit: «Quiconque prie sur moi dix fois au matin et dix fois au soir, aura droit à mon intercession le Jour de la résurrection». (Hadith convenable

rapporté par At-Tabarani).

 

Quelques innovations et invocations inventées

 

A ce titre, le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- n'a eu de cesse à mettre en garde contre les innovations religieuses en disant:


1 - «Quiconque invente quelque chose de nouveau par rapport à notre ordre que voici, celle-ci lui sera rejetée». (Hadith ayant reçu l'unanimité).

 

2 - «Quiconque accomplit une oeuvre contraire à notre ordre, celle-ci lui sera rejetée». (Rapporté par Muslim).

 

3 - A ce titre, Ibn 'Omar dit: «Chaque innovation religieuse est un égarement (du droit chemin) même si les gens la trouvent bonne».

 

4 - Hudayfa dit: «Tout culte qui n'est pas observé par les compagnons de Mohammed -paix et salut sur lui- n'est pas digne d'être observé».

 

5 - Ghâdif (un tabi'i: ceux qui avaient succédé aux compagnons) a dit:

«Toute apparition d'une innovation religieuse implique l'abandon d'une

tradition du Pro­phète -paix et salut sur lui- ».

 

6 - L'Imam Malik dit: «Quiconque invente une innovation religieuse et

la considère comme quelque chose de bon, prétend, de la sorte, que

Mohammed -paix et salut sur lui- a trahi le message, car Allah le

Très-Haut dit: « Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion et

accompli sur vous Mon bienfait Et J'agrée l'Islam comme religion pour

vous » [S.5; V.3]. Ce qui ne faisait pas partie de la religion, ce jour-là, ne saurait en

faire partie aujourd'hui».

 

7 - Achâfi'i a dit quant à lui: «Si l'innovation était permise en religion, elle l'aurait été pour les gens sensés en dehors des gens de la foi. Il aurait aussi été permis de légiférer pour chaque chapitre de la religion et, par conséquent, chaque personne aura à nous faire sortir, à chaque fois, une loi nouvelle»

 

La prière à haute voix sur le Prophète -paix et salut sur lui-

 

  La question qui se pose ici est qu'un nombre de ceux qui appellent à la prière (Muezzins) dans les pays musulmans - à l'exception de l'Arabie Saoudite - ont pris pour habitude de prier à haute voix sur le Prophète -paix et salut sur lui- avant ou après «l'Adhan» (l'appel à la prière). Quel est donc l'avis de la Chari'a sur la question?

De prime abord, il faudrait savoir que la prière à haute voix sur le Prophète -paix et salut sur lui- avant ou après «l'Adhan» est une pratique qui ne remonte ni au Messager d'Allah -paix et salut sur lui- et ni aux «Muezzins» de son époque à l'exemple de Bilal et de Abû Mandi-ira et d'autres. Bien plus, cette pratique n'a été rencontrée ni chez les compagnons, ni chez les califes rachidites et ni chez ceux qui leur ont succédé. Si la prière à haute voix était indiquée, ils nous auraient sans doute précédés dans cette pratique. Cela dit:

 

1 - «L'Adhan» (l'appel à la prière) fait partie des actes d'adoration qui sont tributaires de l'argument. Or aucun argument que ce soit du Coran ou de la Sunna ne confirme la prière à haute voix.

 

2 - «L'Adhan» est une succession d'expressions connues commençant par «Allahou Akbar» (Allah est grand) et se terminant par «La Ilâha Illa Allah» (il n'y a nulle autre divinité en dehors d'Allah).

 

3 - Prier sur le Prophète -paix et salut sur lui- à haute voix après «l'Adhan» n'a été recommandé par aucun des quatre Imams et par aucun d'autre parmi ceux qui les ont précédés, qui représentent, au demeurant, la meilleure période de l'Islam.

 

4 - La prière à haute voix sur le Prophète -paix et salut sur lui- après «l'Adhan» est une pratique qui gène les fidèles lors de leur accomplissement de la prière surérogatoire suivant l'appel à la prière. A ce titre, on rapporte que le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- entra un jour à la mosquée et remarqua, en même temps, un groupe de fidèles prier et un autre réciter le Coran. Alors il lança: «Ô les gens! Vous êtes tous en train d'implorer votre Seigneur. Mais que les uns ne récitent pas à voix haute le Coran au détriment des autres». (Hadith authentique rapporté par Ahmed).

 

Si le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- interdit au fidèle de réciter le Coran à haute voix pour ne pas troubler la quiétude de ceux qui accomplissent la prière que dire alors de celui qui prie à haute voix sur le Prophète -paix et salut sur lui- ?!. Cela dit, la prière à haute voix sur le Prophète -paix et salut sur lui- est plus exposée à l'interdiction dans ce cas là que la lecture du Coran.

 

6 - Il existe des gens qui ajoutent des expressions lors de l'appel à la prière du genre: «Venez vers la meilleure des oeuvres». D'ailleurs, une telle invocation fut l'oeuvre des «Fatimides» (les druzes) avant qu'elle ne soit annulée purement et simplement par le sultan Salah Ed-Dine après avoir triomphé les «Fatimides» en Egypte.

 

7 - Voilà qui permet au lecteur de se rendre à l'évidence que la prière à haute voix sur le Prophète -paix et salut sur lui- avant ou après «l'Adhan» n'est justifiée ni par le Coran et ni par la Sunna, si ce n'est qu'il s'agit bel et bien d'une innovation religieuse dont la pratique remonte à une période postérieure à celle du Prophète -paix et salut sur lui- . Allah le Très-Haut n'avait-Il pas désavoué les associateurs à cause de leurs innovations d'ordre hérétique en disant à leur encontre: 40u bien auraient-ils des associés (à Allah) qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu'Allah n'a jamais permise?), [S.42; V.21].

 

D'autres arguments dans le livre ...

 

 

La prière à voix basse
sur le Prophète -paix et salut sur lui-

 

1 - La prière sur le Prophète -paix et salut sur lui- à voix basse est tout ce qu'il y a de recommandé. Le Prophète -paix et salut sur lui- a dit: «Lorsque vous entendez le «Muezzin» appeler à la prière, reprenez ce qu'il dit. Ensuite priez sur moi. Car quiconque prie sur moi une seule fois, Allah priera sur lui dix fois. Ensuite, implorez en ma faveur le degré. Il s'agit d'une station au paradis, réservée à un seul serviteur d'Allah le Très-Haut et j'espère être ce serviteur. Quiconque implore en ma faveur le degré (au paradis) aura droit à mon intercession».

Il reste que la prière sur le Prophète -paix et salut sur lui- à voix haute après l'appel à la prière n'a été rencontrée ni chez ceux qui appelaient à la prière ni chez les compagnons du Prophète -paix et salut sur lui- . Nul doute qu'ils priaient à voix basse et non à voix haute.

 

2 - Au sujet de l'invocation se rapportant au degré (au paradis) rapportée dans le hadith précédent, le Messager d'Allah -paix et salut sur lui- a résumé la formule de cette manière: «Ô Allah! Seigneur de cette invocation parfaite

 

et de cette prière en voie d'accomplissement, accorde à Mohammed le mérite et le degré (au paradis) et ressuscite le en une position de gloire que Tu lui as promise».

(Rapporté par Al-Bukhari).

 

 Si une telle invocation devrait être formulée par le musulman à voix basse, juste après l'appel à la prière et après la prière sur le Prophète -paix et salut sur lui- comme rapporté dans le même hadith, qu'est-ce qui pousse donc ceux qui appellent à la prière à prier à voix haute sur le Prophète -paix et salut sur lui- et à baisser leur voix lors de l'invocation se rapportant au degré (au paradis), eux qui sont tenus de le faire en toute discrétion?

 

3 - La prière sur le Prophète -paix et salut sur lui- est une invocation qu'Allah le Très-Haut nous commande de formuler à voix basse: « Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion. Certes, Il n'aime pas les transgresseurs »[S.7; V.55].

 

liv-070927-bb8.jpgpour plus de détails : consulter ce livre

source  

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

40 bonnes raisons de prier sur le Prophète

(que la paix et le bénédiction d'Allah soient sur lui) 

 

  

Extrait du livre intitulé : Jalâ el Afhâm fî Fadhl e-Salât wa e-Salâm ‘ala Mohammed khaïr el Anâm d’ibn el Qayyim el Jawziya (p. 612-626).

 

1-                   Lorsque l’individu prie sur le Prophète (sur lui la paix), il se soumet avant tout au commandement du Seigneur.

2-                   Il s’inspire de son Seigneur bien que Sa Prière sur le Prophète (sur lui la paix) soit différente de la nôtre ; la Sienne consiste à lui faire les honneurs et les éloges et la nôtre consiste à prier et à invoquer en sa faveur.

3-                   Il suit les traces des anges.

4-                   Il obtient dix prières de la part d’Allah pour chaque prière qu’il prononce.

5-                   Allah l’élève de dix degrés à chaque fois.

6-                   Il lui sera inscrit dix récompenses.

7-                   Il lui sera effacé dix péchés.

8-                   S’il accompagne sa Prière à ses invocations, elles seront plus favorablement reçues par le Seigneur étant donné que cette fameuse Prière permet de les faire monter au ciel. Sans cela, ses invocations risquent de rester suspendues entre le ciel et la terre.

9-                   C’est aussi un moyen d’obtenir l’intercession du Prophète (sur lui la paix).

10-                C’est un moyen de se faire pardonner les péchés.

11-                C’est un moyen par lequel Allah soulage la détresse de Son serviteur.

12-                C’est un moyen de se rapprocher de Son Seigneur le Jour de la Résurrection.

13-                La Prière sur le Prophète (sur lui la paix) se substitue à l’aumône envers les personnes en difficulté.

14-                Elle lui permet de mener ses affaires à bien.

15-                Elle lui permet de recevoir les Prières d’Allah et celles des anges.[1]

16-                Elle lui permet de se purifier et de se mettre en valeur.

17-                Elle lui permet de se voir annoncer le Paradis avant sa mort.

18-                Elle lui permet de s’épargner les douloureux événements de la Résurrection.

19-                Elle lui permet de recevoir en réponse les Prières et les Salutations du Prophète (sur lui la paix).

20-                Elle lui permet de se rappeler les choses qu’il a oubliées.

21-                Elle lui permet d’embellir ou de purifier ses assemblées et de faire que celles-ci ne soient pas un sujet de regret le Jour de la Résurrection.

22-                Elle permet de repousser la pauvreté.

23-                Il s’épargne ainsi de prendre le nom d’avare que mérite toute personne se privant de prier sur le Prophète (sur lui la paix) au moment où ce dernier est évoqué.

24-                Il ne sera pas concerné ainsi par l’invocation destinée contre tous ceux qui s’abstiennent de prier sur lui (sur lui la paix) à l’écoute de son nom.

25-                 Elle lui permet de se maintenir sur le chemin du Paradis contrairement à celui qui ne prie pas sur lui (sur lui la paix).

26-                Il s’épargne ainsi des assemblées impures dans lesquelles il n’est consacré aucun éloge ni aucune attention à Allah et à Son Messager.

27-                Elle permet de rendre parfait un discours au début duquel les louanges sont consacrées au Seigneur et les Prières consacrées au Prophète (sur lui la paix).

28-                Elle lui permet d’acquérir une lumière durant la traversée du Pont jeté au-dessus de la Géhenne (le Sirât).

29-                Elle le préserve de la dureté du cœur (ou de l’abandon du Seigneur).

30-                Elle lui permet d’entretenir les éloges qu’Allah réserve à l’auteur d’une telle prière et qu’Il communique aux occupants de la terre et des cieux. En priant sur le Prophète (sur lui la paix) en effet, le serviteur réclame au Très-Haut de lui réserver les éloges et les honneurs. Il méritait par conséquent de jouir relativement en retour de ces éloges en sachant que la récompense est de même nature que les actes.

31-                Elle lui rapporte la bénédiction dans ses œuvres, sa durée de vie, et ses différentes affaires. Comme il implore en effet la bénédiction en faveur du Prophète (sur lui la paix) et de sa famille, il méritait en retour d’être comblé de la même faveur en sachant que ses propres invocations en faveur du Prophète (sur lui la paix) sont automatiquement exaucées et que la récompense est de même nature que les actes.

32-                Elle permet d’obtenir la Miséricorde divine qui peut prendre le sens de prière –selon une certaine tendance – bien que selon la meilleure tendance, la prière est un effet de la Miséricorde divine. Quoi qu’il en soit, dans les deux cas, il reçoit la cette Miséricorde.

33-                Elle lui permet d’entretenir et d’augmenter les sentiments qu’il éprouve vis-à-vis du Prophète (sur lui la paix), en sachant que l’amour du Prophète (sur lui la paix) est un acte de foi incontournable. Plus l’ « être » est bien-aimé, plus ses qualités et ses caractéristiques attirantes sont évoquées et présentes à l’esprit et plus les sentiments à son égard augmentent. Son souvenir à l’ardeur grandissante anime et envahit tout le cœur. Lorsque ce sentiment n’est pas entretenu, il perd de son intensité. La chose la plus attirante à la vue, c’est de contempler son bien-aimé et la chose la plus attirante au cœur, c’est de se remémorer ses qualités. ce sentiment intense se manifeste à travers les paroles en faisant incessamment ses éloges.

34-                Elle lui permet d’obtenir en retour l’amour du Prophète (sur lui la paix) de la même manière qu’elle permet d’entretenir l’amour du Prophète (sur lui la paix).

35-                Elle est un moyen de le guider sur le bon chemin et de vivifier son cœur. Plus il prie sur lui (sur lui la paix) en effet, plus son cœur se remplit d’amour de sorte qu’il n’éprouve plus aucune réticence vis-à-vis de ses commandements et de ses enseignements qui vont s’imprégner en lui comme l’encre s’imprègne sur une feuille. Ils sont toujours présents avec lui et l’orientent constamment sur le chemin du savoir et du bonheur. Sa clairvoyance et son savoir ainsi accrus le pousseront à prier sur lui (sur lui la paix) davantage.

36-                Toutes les fois qu’il prie sur le Prophète (sur lui la paix), son nom lui est transmis par les anges ; cet honneur suffit à lui-même !

37-                Elle permet de lui raffermir le pas au moment de traverser le Sirât.

38-                Prier sur le Prophète (sur lui la paix) est le moindre des droits que nous lui devons. C’est une façon de lui exprimer notre reconnaissance pour tous les bienfaits qu’Allah nous a procurés par son intermédiaire. Bien qu’il soit impossible de lui être pleinement reconnaissant, dans Son infinie Générosité, Allah se contente de peu de la part de Ses serviteurs.

39-                Cela implique d’évoquer le Seigneur et de Le remercier pour avoir envoyé un tel Prophète aux hommes. Cette prière implique notamment d’invoquer le Seigneur de récompenser Son Messager à sa juste valeur. Allah nous fait connaître à travers la Révélation Ses Noms et Attributs et Il nous guide sur le chemin qui mène à Son Agrément. Il nous fait connaître également quels agréments nous attendent une fois arrivés au bout de ce chemin et une fois parvenus à Sa rencontre. Ainsi, nous croyons à l’Existence de notre Seigneur, à Son Savoir, à son écoute, à Sa Puissance, à Sa Volonté, à Ses Attributs et à Sa Parole. Nous avons foi également aux enseignements du Prophète (r) qu’Il a envoyé et à qui nous vouons un amour parfait. Ce Prophète que nous aimons et à qui nous croyons nous a fait découvrir ces différents fondements de la foi. Prier sur lui constitue donc l’une des œuvres les plus méritoires.

40-                La prière sur le Prophète (sur lui la paix) est une forme d’invocation en sachant qu’il existe deux sortes d’invocations ; premièrement : le serviteur invoque en sa propre faveur et deuxièmement : il fait les éloges de l’Ami proche et du Bien-Aimé d’Allah. Ainsi, pour plaire à Dieu, il privilégie de prier sur Son Messager (sur lui la paix) au dépend de prier pour lui-même. Il préfère plaire à Allah et à Son Messager et se sacrifier que de chercher à résoudre ses propres affaires. En récompense à celui qui Le privilégie à Ses créatures et à ses propres besoins, Allah le privilégie à Ses autres créatures étant donné que la récompense est de même nature que les actes…

 

Que les Prières et les Salutations d’Allah soient sur notre Maître Mohammed ainsi que sur sa famille ses compagnons !

 

Traduit et adapté par :

Karim ZENTICI

Relu par Abu Hamza Al-Germâny

 

[1] L’auteur de la recension de Jalâ el Afhâm, Sheïkh Mashhûr Hassan Salmân souligne ici qu’ibn el Qaïyam mentionne dans un autre ouvrage (el Wâbil e-Saïb), une raison supplémentaire de prier en l’honneur du Prophète (sur lui la paix). Cela permet en effet de sortir des ténèbres pour se rendre à la lumière (voir : Coran : Les coalisés ; 43).